prairie

Fonctionnement hydrodynamique

B2c marais du CoucouComment chemine l'eau qui coule sous nos pieds ?

La nappe de la Crau constitue une réserve en eau essentielle pour le territoire estimée à 550 millions de m3.

La nappe s'écoule de manière générale du seuil de Lamanon au Nord-Est en direction du Sud-Ouest de la plaine vers la zone d'exutoire principale de la nappe. Cette zone de marais est constituée de laurons, puits naturels alimentés par l'eau de la nappe. La nappe continue ensuite son chemin sous la Camargue. Après les marais elle s'enfonce donc sous une couche de limons récents qui mettent en charge la nappe, elle devient captive. Au delà de cette limite l'eau douce de la nappe se mélange avec l'eau de mer et devient saumâtre.

 

B2c carte-schematique-fonctionnement-hydrogeologique-nappe

 

Deux axes de drainage principaux de la nappe parcourent la plaine, le premier du Nord au Sud et l'autre au Nord, partant de Lamanon en direction d'Arles. L'eau peut y circuler jusqu'à une vitesse d'écoulement de 3 mètres par jour tandis que la moyenne est d'environ 25 cm par jour. C'est sur ces axes que l'on retrouve la majorité des captages d'eau potable effectués dans la nappe.

L'alimentation en eau de la nappe est majoritairement d'origine artificielle. C'est l'irrigation traditionnelle des prairies de foin de Crau, dite « par submersion », qui assure la plus grande part de la recharge de la nappe (entre 60 et 80%). La pluie complète cet apport principal.

Le saviez-vous?

  • 550 Millions de m3, volume de la ressource en eau souterraine
  • 25cm/j : vitesse moyenne de l'eau dans le nappe
  • 60 à 80% : part de la recharge de la nappe par les prairies irriguées par submersion

En savoir plus:

Carte interactive du fonctionnement de la nappe